Aurore d’un monde de paix

782px-Le_poeme_de_lAme-03-Louis_Janmot-MBA_Lyon-IMG_0486

Demain…

L’immense tempête s’est apaisée, laissant la place au calme paisible où toute chose semble enfin être à sa place. C’est la tranquillité de l’ordre. C’est un rayon de soleil, un chant d’oiseaux, un doux murmure d’une nature pleine de vie et de mystère.

Ô doux Seigneur, que mon cœur vous chante ses louanges pour nous avoir donné un tel matin.

Pour que le chant d’amour au Créateur perdure, pour que la mémoire du passé irrigue l’avenir, je voudrais vous conter cette aventure, notre aventure, celle qui est arrivée, qui arrive et qui arrivera.

Dans un lointain passé, le monde a été divisé. Il y eut de grandes ruptures. L’ange a déchu. L’homme a quitté son Dieu. L’homme et la femme se sont séparés. L’Orient et l’Occident se sont divisés. Le spirituel s’est coupé du charnel. La haine a séparé les hommes. Le Cosmos a perdu son harmonie. Ce fut la dispersion, le chaos.

De grandes puissances malfaisantes agissaient contre la vie, contre le bien, contre l’amour. Les anges rebelles faisaient des ravages ; et des hommes les servaient.

Alors Dieu s’est forgé un peuple, le peuple d’Israël.

Alors Dieu est venu lui-même dans ce peuple en prenant chair. Il est venu en Jésus-Christ. Jésus-Christ est ce Dieu venu sauver et racheter l’humanité par sa Croix. Il a fondé l’Église. Il est venu habiter dans nos cœurs.

Et l’Église est venue se placer au cœur de toutes les divisions pour les porter en sa chair. C’est l’histoire de la Croix qui recommençait pour l’Église. Les divisions la blessaient, la heurtaient, lui faisaient mal. Elles entraient en elle… Elles la submergeaient…

Jusqu’à ce que dans son martyr, dans sa mort, dans le transpercement de son cœur, l’Esprit-Saint soit donné dans une nouvelle Pentecôte.

Ce fut la grande Réconciliation.

L’humanité avait retrouvé son Dieu, le Dieu Trinité.

L’homme et la femme s’étaient réconciliés.

L’Orient et l’Occident cheminaient désormais dans l’unité.

Le spirituel était à nouveau incarné, et la chair spiritualisée.

La communauté humaine vivait d’amitié et de charité.

L’harmonie du Cosmos se déployait à nouveau.

La vérité sur les anges devenait évidente, et l’on vivait en leur présence.

L’unité du monde se faisait, devenait réelle, car les puissances de mort avaient été détruites par la racine. Elles perdaient leur pouvoir.

C’est que le mystère de la Sainte Famille s’était manifesté avec force et puissance.

Demain…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s