Le salut viendra des anges

Mosaïques des quatre archanges dans l’église St John’s Church, Boreham, Wiltshire.

Le monde est déboussolé, et chaque jour un peu plus déconcertant. Tout semble incertain, et l’avenir peut paraître assez sombre. À moins de se cacher la tête dans le sol comme une autruche, il y a de quoi être inquiet. Inquiet de l’avenir de notre pays. Inquiet de la stabilité du monde. Inquiet de ce que sera l’avenir avec des technologies de plus en plus envahissantes, et un environnement de plus en plus malmené. Inquiet de ce nouvel ordre sanitaire qui est en train de prendre la première place.

Dieu nous aurait-il oubliés ? Aurait-il cessé d’avoir pitié ? A-t-il fait le choix de nous laisser finalement à notre propre logique et de se retirer ? Laissera-t-il le monde aller à sa perte ? Nous n’en sommes qu’aux prémices d’un grand désarroi…

Les prières montent devant Dieu jour après jour, année après année. En de nombreux lieux, l’on vient adorer Jésus-Hostie, l’on se confie à la Vierge Mère, et de plus en plus à saint Joseph. L’on se tourne vers les saints et on les implore. L’on demande une effusion d’Esprit-Saint. Ceux qui le font sont une minorité, un petit reste, mais cela est fait très certainement. Alors que manque-t-il ? Qu’attend-il notre Seigneur pour agir ?

Il attend son heure. Il attend que la coupe de propitiation soit à son comble pour renouveler le monde. Il attend… Mais quelle doit être cette dernière goutte à verser pour que tout change ? Cette dernière goutte qui manque encore…

Je partage avec d’autres cette idée que la dernière goutte qui manque est le culte des anges. Il manque un renouveau chez les amis de Dieu du culte des anges. Il est temps d’aller déranger tous ces grands anges qui sont les gardiens de nos pays, de nos communautés, de nos paroisses, de toutes nos associations et nos institutions, pour qu’ils fassent irruption en ce monde avec force et puissance. C’est avec eux et grâce à eux que le monde ira vers des jours meilleurs. Ils faut apprendre à connaître tous ces anges, à découvrir leur personnalité, à vivre avec eux, à rigoler avec eux, à avancer avec eux, à nous laisser guider et corriger par eux.

Certes, tout vient de Dieu et du Christ par sa Croix que nous fêtons aujourd’hui. Mais les anges sont les premiers et fidèles serviteurs pour réaliser l’œuvre de Dieu. Nous ne pouvons entrer dans le projet de Dieu et en percevoir les contours et perspectives, si nous ne vivons pas consciemment en présence des anges et si nos yeux ne sont pas ouverts à leur intercession, à leur rôle et à leur action. Toute effusion de l’Esprit-Saint est accompagnée de sa myriade d’anges pour répandre les grâces de Dieu dans le monde.

Dans l’Évangile du Bon Samaritain, la question que pose Jésus à la fin est de savoir qui est le « prochain de l’homme tombé au mains des bandits » (Luc 10, 36). Il s’agit de savoir qui est le prochain de celui qui a été secouru, et non pas de celui qui secourt. Le prochain est le Bon Samaritain. Les Pères de l’Église voyaient dans ce prochain le Christ venu nous sauver par sa Croix. C’est le premier prochain a aimer qui vient refaire notre cœur par le mystère pascal. Mais le Bon Samaritain est aussi ces anges qui veillent sur nous, nous assistent, nous conduisent, nous enseignent. Ils participent avec nous d’une même communauté d’amour. Ne pas vivre en leur présence, c’est manquer au commandement de l’amour. Cela conduit à un mur d’indifférence qui ne peut être que délétère pour pouvoir vivre la fraternité en ce monde. Cela conduit à ne plus comprendre la logique du cosmos et de nos civilisations très imprégnée de la présence et de l’agir de ces êtres spirituels. « Aime ton prochain comme toi-même » (Luc 10, 27) : cela renvoie donc à l’amour de Jésus, à l’amour des anges et à l’amour de nos frères et sœurs. Peut-être que certains arriveront à se sauver uniquement avec l’amour des frères et sœurs. Mais une société ne pourra avancer dans la charité, en nous menant tous et chacun sur un vrai chemin de salut qui rejaillit dans des structures temporelles respectueuses de notre dignité, sans un authentique amour du Christ et des anges.

Nous avons parlé dans Le service des anges de ce que nous pensons être le monde des anges. Nous avons parlé dans Cœur dispersé de leur place dans l’unité du monde. Les anges sont répartis en neuf chœurs. Trois pour chanter les louanges de Dieu et Le magnifier dans ce qu’Il est. Trois pour servir de messagers entre le Ciel et la Terre, pour que l’agir de Dieu se répande. Trois pour agir concrètement dans le monde des hommes. Le dernier chœur étant celui des anges gardiens qui est le plus connu. Mais il ne faut pas perdre de vue les anges splendides des Séraphins qui manifestent l’amour de Dieu, des Chérubins, des Trônes et de tous les autres chœurs.

Nous vous renvoyons aux Prières aux anges pour les prier.

Nous avions déjà évoqué leur aide pour la crise actuelle dans Remède pour temps de crise.

« Alors il y eut une bataille dans le ciel : Michel et ses Anges combattirent le Dragon. Et le Dragon riposta, avec ses Anges, mais ils eurent le dessous et furent chassés du ciel. » (Ap 12, 7-8).

C’est là où nous en sommes, à cette bataille. Et cette bataille ne peut être remportée que si les hommes et les femmes ouvrent leur cœur à l’action des saints anges et leur demandent d’agir. Car il est dans le projet de Dieu que les anges n’agissent en ce monde et dans le ciel qu’en union avec les personnes humaines. Tout est prêt pour la grande bataille ! Il ne manque que des âmes généreuses sur cette terre pour invoquer les anges, vivre avec eux et leur demander d’agir.

Prière aux anges glorieux

Ô anges des glorieuses hiérarchies,
vous qui chantez sans fin la gloire de Dieu,
entraînez-nous dans votre chant
afin que toute chose ne puisse plus se comprendre
que dans la Lumière d’Amour de notre Dieu.
Faites irruption dans notre monde
afin de le renouveler par votre présence,
votre lumière et votre agir.
Que toutes nos activités et nos entreprises
s’inscrivent dans une union bienveillante avec vous.
Et faites qu’advienne enfin ce monde
de la Civilisation de l’Amour
que Dieu a voulu de toute éternité.
Amen.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s